Veillons aux règles de sécurité

De la balade de quelques heures à la randonnée de toute une journée – ou au bivouac pour les plus passionnés – une excursion nécessite toujours d’être bien préparée et organisée. Dans les massifs du Pays Basque ou du Béarn, comme partout ailleurs, les randonneurs se doivent de respecter quelques règles simples de sécurité. En effet, les reliefs, la nature et la météo peuvent réserver bien des surprises. Alors, autant anticiper les éventuelles difficultés avant de se lancer.

Partir toujours bien équipés

On ne le dira jamais assez : une randonnée en montagne n’a rien d’une simple promenade.

Le relief peut être rugueux, glissant, escarpé. Une bonne accroche au sol est votre première garantie de sécurité. Alors, oubliez baskets et chaussures légères pour privilégier de vraies chaussures de marche qui maintiennent les chevilles et vous éviteront de glisser.

Côté sac, trouvez le bon équilibre pour emporter tout ce qui vous sera indispensable sans trop vous surcharger. Par précaution, emmenez quand même plus d’eau et de ravitaillement que de besoin. Ce seront des ressources bienvenues en cas d’incidents ou de retards imprévus sur le chemin du retour. Glissez aussi dans votre sac à dos une trousse de premiers soins dont vous aurez vérifié, avant le départ, que le contenu est complet.

Enfin, pensez à prendre votre téléphone portable pour les appels d’urgence et uniquement pour ces derniers. Pour éviter de vous retrouver sans batterie, gardez-le éteint pendant la randonnée et ne le rallumez qu’en cas de nécessité.

Anticiper de possibles difficultés

Que vous partiez seul(e) ou en groupe pour votre randonnée, le premier réflexe à avoir est d’informer des proches de votre départ, ainsi que du parcours et de la durée prévus.

Auparavant, vous aurez consulté la météo prévue pour le jour J, en vous rappelant qu’en montagne les conditions climatiques peuvent très vite se dégrader.

Autre objet d’anticipation : votre itinéraire. On ne part pas à l’improviste sur des sentiers de randonnée. Mesurez bien les distances aller et retour à parcourir. Renseignez-vous auprès des habitants locaux ou de professionnels sur les difficultés que vous risquez de rencontrer. En effet, le risque est souvent de surestimer ses capacités ou celles des proches qui nous accompagnent et c’est bien là que réside le danger.
En cas de doute, ou si vous éprouvez des difficultés à effectuer tous ces préparatifs, préférez faire appel à un professionnel ou à un club de randonnée pour vous garantir une randonnée en toute sérénité.

Enfin, un numéro à noter ou à mémoriser : le 112. A composer en cas d’urgence pour mobiliser les secours adaptés à toute situation de détresse ou de difficulté.